03 mars 2007

Une photo de Molko, ça inspire.

placebo_BMM2

Acteur principal, pilier du groupe, il a la vie facile. Il existe dans les battements de cils de ses admirateurs. Vide et creux, il a pris soin de renforcer sa façade. Sa surface de statuette en toc est lisse et brillante. Un excès de strass et de paillettes aveugle même les incrédules. Son regard reste en suspens au-dessus de la foule, il sait qu’il les fascine. Aucun miroir ne lui a dit qu’il était le plus beau, pourtant il ne doute pas. Chacun croit mieux posséder son image, personne ne cherche d’excuse pour se pâmer. Si il s’en préoccupait, il en rigolerait, de son rire que j’imagine distingué.

Le public se crée là ou il est. Indifférent, ses attentions ne l’atteignent pourtant pas. Il a trouvé le plus intéressant dans ce monde : son nombril. Il vit en autarcie, il est son propre centre de gravité. Chaque jour, il se séduit un peu plus lui-même, à coup de mascara et de blush.

Comme tant d’autres, je suis tombée dans son piège : nous sommes amoureux d’une Venus de plastique. Il joue le rôle principal d’une mascarade dont l’ampleur dépasse sa hauteur.

Posté par sweet_nightmares à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Une photo de Molko, ça inspire.

  • *

    putain on dirait vmt une femme là

    xD je ne suis pas tombée ds son piège moi (a)

    Posté par marie, 03 mars 2007 à 11:00 | | Répondre
  • J'précise que ça ne reflète pas vraiment ce que je pense de ce cher Bian Molko
    C'est inspiré de la photo (et, effectivement, il est très féminin dessus)

    Posté par Sweet_nightmares, 04 mars 2007 à 15:02 | | Répondre
  • ghaa sexy brian même en femme

    ce groupe est fantasmant

    "un orgasme auditif" diront certains :p'

    Posté par alx, 11 mars 2007 à 13:28 | | Répondre
Nouveau commentaire